La direction de l’hôpital de Thiers (Puy-de-Dôme) a présenté ses vœux au personnel, lundi 30 janvier. L’occasion de revenir sur une année 2016 pleine d’incertitudes et d’annoncer un avenir plus serein. « Je tiens à saluer l’engagement quotidien des quelque 750 professionnels de santé, chacun dans son rôle, au service de nos patients et résidents ». Devant une cinquantaine de salariés, Arnaud Bruey exprimé « sa confiance dans les compétences des personnels » du centre hospitalier de Thiers, à l’occasion de la cérémonie de vœux organisée, lundi 30 janvier après-midi. Le directeur par intérim a également mis en avant leur « capacité à se mobiliser collectivement sur un projet permettant de relever les défis auxquels l’établissement doit faire face ». En présence de Claude Nowotny, maire et président du conseil de surveillance, d’Annie Chevaldonné, conseillère départementale, et du docteur Christine Thérond, présidente de la commission médicale d’établissement (CME), il a également saisi l’occasion pour revenir sur les temps forts de l’année 2016 avant d’ouvrir des perspectives pour 2017. Une situation compliquée Assurant un intérim à temps partiel depuis presque un an, Arnaud Bruey n’a pas caché les difficultés liées à l’absence de chef d’établissement à temps plein. « Dans ce contexte, les conditions d’exercice ont été très délicates pour tous », a-t-il concédé avant de confirmer l’arrivée d’un nouveau directeur des ressources humaines et la nomination d’un nouveau chef d’établissement au cours du premier semestre. Des chiffres en hausse L’hospitalisation connaît une nette progression : +20 % pour la médecine et le court séjour gériatrique avec des taux d’occupation de plus de 96 % en moyenne ; +23 % à l’unité d’hospitalisation de courte durée ; 14…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.lamontagne.fr